Bouteille a la mer de Bangkok...

02 février 2014

A toi qui debarque ici, preambulatoirement...

 

PaperArtist_2014-02-01_12-32-52

Un mois à Bangkok et en plein Etat d'urgence en plus, (en raison de la grave crise qui déchire le pays depuis novembre 2013), mais qu'est ce qui m'a prit ?

Mon départ fut un concours de circonstances. Au départ, James mon mari devait suivre une formation importante pour son travail à Seoul. La formation ayant été annulée au dernier moment, il a fallut se rabattre sur d'autres villes proposant cette scolarité de l'universite de Cambridge d'un mois en Asie puisque nous vivons en Corée du sud.

Ce fut Bangkok.
Puis à quelques jours du départ seulement, nous apprenions les troubles politiques, les risques, et le premier bilan des victimes des affrontements...
Pas de remboursement possible du côté de l'école, et pas de possibilité pour James d'avoir à nouveau 1 mois de vacances d'ici tres longtemps. On s'est posé la question, James seul sans moi ou bien départ à deux...
J'ai finalement décidé de l'accompagner.

1er février 2014.

Direction l'aéroport de Seoul pour la cité dite "des anges" .

Celle qu'un nombre certain de touristes aurait plutôt tendance à considérer comme l'anti-chambre de l'enfer.
Parmi eux, et j'en ai rencontré, ceux qui apprécient la beauté exotique uniquement lorsqu'elle est balisée et prophylactique.
Et l'émotion en terre étrangère, à condition qu'elle soit confortable pour les tongs et l'esprit...
Ceux-la c'est certain, n'apprendront jamais at aimer Bangkok et ne découvriront jamais les merveilles que cette capitale recéle au delà de tous les stéréotypes.
Mais c'est bien leur droit.

Bangkok la polluée aux embouteillages démentiels. Bangkok le chaos, la noirceur, la crasse, le bruit...
Quelles forces telluriques m'ont-elles cheville le coeur à ce que tu es vraiment et qui va tellement au delà d'un simple état des lieux sanitaires ?

Pour moi tu es le ying et le yang personnifié, le spectacle permanent de la vie qui éclate à tout moment.
Une vie tantôt douce et alanguie, et puis violente. Bref, une enclave d'humanité exceptionnelle.

20140209_150125

Tout a commence entre nous en 2011. Quelques jours de transit et le ver était dans le fruit pour longtemps.

Je suis un ovni.
J'aime la crasse de Bangkok, j'aime sa folie et son inconfort.
J'aime ses chiens errants et ses estropiés qui mendient sous les ponts. Je les aime autant que le Grand Palais, que le renversant Wat Pho et que la brise délicieuse qui flotte à la surface de l'etincelante rivière Chao Phraya au soir venu. 
Pour moi Bangkok se révèle autant dans ses zones d'ombre que dans les dorures ou les pierres précieuses de ses temples sacrés. J'aime la laideur de cette ville autant que sa splendeur.

20140215_174618

Au premier contact, c'est l'atraction ou la répulsion. cette ville n'engendre que très rarement des réactions tièdes. Probablement parce que ce monstre asiatique en forme de capitale est déjà un excès en elle même.

Voici donc le fruit de ce mois passé à parcourir Bangkok de long en large.

Des infos pratiques pour les futurs voyageurs, et quelques réflexions tout à fait personnelles...

 

On se pose à Bangkok à 20 h 30 le 1 er février.

Malgré l'etat d'urgence instaure le 24 janvier 2014, la ville nous semble comme à l'acoutumée. Moins de monde cependant. Et au passage de l'imigration et aux abords de l'aéroport international.

Prise de taxi, et arrivée à notre homestay pour la nuit. " Le Baan Sathorn backpackers ". Excellente adresse composée de 2 maisons traditionnelles tenue par un couple franco-thai. Belles terrasses et jardin fleuri.

Voir : Booking.com et Agoda.com

L

es élections anticipées ont lieu le lendemain. On décide de ne pas s'éloigner du nid craignant des debordements (il y en aura). 


 

Après une nuit de sommeil agité, nous aprenons que le copain journaliste de notre voisin de chambre, lui aussi journaliste en mission à Bangkok, a prit une balle dans la jambe...

 

On prend un taxi pour nos quartiers définitifs, dans un grand appartement fourni par l'école de James. Situé dans un condominium securisé Au sud-ouest de Bangkok-centre, à Sathorn.

A premières vues c'est exactement le type de logement que je déteste...(La zone securisée ou l'on vit en camps retranché).

 

Mais il faut reconnaître que l'appart est grand (2 chambres) agréable et très moderne.

 

Le personnel par ailleurs, à la fois de sécurité et de nettoyage est charmant et extrêmement souriant.

Le package comprend qu'on vienne nous faire le ménage toutes les semaines. Ce que je refuse.

Mais pas moyen...mon ménage sera fait tout de même.

 

 

20140209_105548

20140209_105655

20140209_105917

 

Et le must c'est vraiment la piscine...

20140206_150936

20140206_150959

Ce quartier de Sathorn est excentré. Nous sommes à 10 mns de bus navette de la station de skytrain la plus proche : Wuttakat.  

Navette qui nous coûtera 20 baths à chaque fois (0.50 E).

Nous repérons les alentours. Plein de petits restaus et roulottes de rue. Une supérette, une pharmacie, 2 cafés, un mini bureau de poste, une salle de sport, un pressing, un coiffeur et même un salon de massage. C'est bien le principe de la résidence sécurisée. On peut ici vivre dans une bulle sans quasiment aucun contact avec l'exterieur.

On part faire quelques courses au big supermarché du coin. On en profite pour acheter 2 petits portables très basiques pour pouvoir moyennant l'achat d'une carte Sim, être connectés au réseau et appeler ou on veut. C'est fait pour moins de 40 euros pour tous les 2, chargement de crédit de 5 euros chacun compris.

On dîne tôt. Puis on appelle la famille et dodo.

 

 

 

Posté par Sunhae à 01:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


05 mars 2014

Le marche flottant de Taling Chang

 

Pour ceux que le " zoo " flottant de Damoen Saduak ne fait pas particulièrement se trémousser de joie, ( tout y étant intégralement factice et ciblé vers un unique objectif : le dévalisage du porte-feuille du touriste en un temps record), il existe un marché  flottant moins connu et certes plus petit, mais infiniment plus authentique...

Ce marché-la remplit encore toute sa fonction première ; ravitailler les locaux en victuailles diverses et leur proposer un lieu d'escapade de week-end bien sympathique. Il a lieu tous les samedis et dimanches de 8 h à 17.

20140209_140316

Pour s'y rendre compter à peu près 45 mns de bateau depuis le pier 1 de Thaphan Thaksin a cote de la station skytrain du même nom.
A partir de la il suffit de demander un bateau prive qui vous y amènera n'importe quand dans la journée le week-end.
Bien qu'il soit préférable d'y aller le matin.
Tarifs pratiques : 2300 THB par bateau pour l'aller retour en passant par les klongs, soit environ 2h30 en tout.
Le petit plus est évidement d'arriver à plusieurs pour diviser le prix du bateau.

Les prix que j'ai pu y constater sont très raisonnables. Sur les étals bien plus de comestibles que de robes ou souvenirs en vente.

20140209_141435

20140209_140450

20140209_140945

20140209_140306

20140209_140352

20140209_141202

20140209_142414

20140209_140512

20140209_142603

Le nec plus ultra après les emplettes, c'est de faire comme les thai, s'y offrir en famille ou entre amis, un déjeuner de poisson et de fruits de mer en bordure de rivière...

20140209_141525

20140209_141518

20140209_141248

A intervalles réguliers, l'animation musicale en live est même assurée par des impromptus de musique traditionnelle thaïlandaise.

20140209_140537

Mon marché du jour...

20140209_142030

A l'arrivée, nous avons été enchanté par ce lieu pittoresque et surtout bien préservé du tourisme de masse.
Nous avons compté, 2 autres touristes en dehors de nous !

On a fêtéé la trouvaille par un coconut-apéro avant de partir...

20140209_142828

Posté par Sunhae à 10:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

06 mars 2014

Le marche aux voleurs

 

Bien plus méconnu que l'ensemble des marchés de Bangkok, ou même que l'original marché des amulettes, existe dans la ville, un lieu d'emplettes pour le moins inattendu.


A proximite du fameux Chinatown, voici donc le marché aux voleurs (ou marché Woeng Nakhon Kasem), qui doit son nom aux prétendus produits de rapine qu'on pouvait y acheter par le passé.
En réalité, à l'heure actuelle, il s'agit souvent de biens bazardés après des cessassions d'activité, ou des lots en sortie directe d'usine.

20140210_111015

20140210_105941

20140210_111218

Du téléphone à la télévision, aux objets d'art, en passant par l'outllage et la cocotte minute, le choix est impressionnant. Comme ces articles ne sont pas particulièrement recherchés par les touristes de Bangkok, ce marché est surtout fréquenté par la population locales et quelques expats curieux...

 

Accès à ce marché : 

- Depuis le Pier port ferry de Tha Tien qui dessert Chinatown, se rendre entre les rues Thanon Chakrawat et Thanon Charoen Krung, à 1 km de marche depuis le ferry. 
Les jours d'ouverture : du lundi au samedi,  horaires : 9h-18h
- Ou bien arrêt de métro MRT de Hua Lamphong, puis 1 km de marche.

 

 

Posté par Sunhae à 05:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Le skybar " Distil " de la tour Lebua


Au 63 éme étage de la tour Lebua que l'on remarque assez facilement depuis la rivière Chao Phraya à cause de son dôme dore, se trouve le " Distil ".
Des skybars à Bangkok c'est pas ça qui manque. Mais celui-ci possede une ambiance très intimiste qui le rend plutôt unique.

Cette tour Lebua abrite aussi diffèrent commerces de luxe et des appart-hôtels de grand standing. Des le hall d'entree, on se rend compte qu'on est pas vraiment dans la gargote de l'amicale de la boule lyonnaise un jour de marche.

Du luxe, du marbre et des grooms en livrées qui s'affairent partout.

Et puis c'est le moment de prendre l'ascenseur, lequel les gravit étonnamment rapidement ces 63 étages.
Petite surprise, vous aurez les oreilles qui se bouchent en montant, comme dans un avion ! La d'aun coup on réalise que c'est haut et que surtout on y grimpe vite...

A l'interieur, le bar est cosy, style club épuré, presque japonisant.

20140215_173130

20140215_173120


Le clou, c'est bien sur la terrasse panoramique qui permet d'admirer la rivière Chao Phraya (presque) vu du ciel. Et la d'un coup on ne les regrette plus du tout ses bourdonnements d'oreilles !

20140215_171733

20140215_172048

Le prix des consos est conséquent évidement.
Le moins cher étant une bière à 350 thb, taxes incluses.

La carte des cocktails est étourdissante de raffinement et de créativité, ils démarrent dans les 500 thb. Mais on en trouve aussi à 2000 thb.
Et le champagne je vous en cause même pas...
La maison vend aussi des cigares d'exception pour les amateurs, et propose des dîners à des prix...disons conséquents eux-aussi.
Au menu, on trouve des huîtres de France importées, du foie gras etc... et une cave à vin tout bonnement ensorcelante.

Bon nous on s'est contenté d'une bière locale.
Mais qu'importe le flacon, car au " Distil " on a deja l'ivresse

rien qu'en raison du cadre.

 

 
Accès au skybar " Distil "
 :

- Depuis la station skytrain de Thaphan Thaksin, prendre la sortie qui indique : Tour Lebua.
Tournez à droite et marcher jusqu'à la 1 ère intersection.
Tournez à gauche, marcher 100 m, la tour est sur votre gauche.

 

Posté par Sunhae à 07:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

" Asiatique ", le centre de loisirs sur l'eau

 

" Asiatique, the riverfront " est un centre de divertissement unique, c'est le seul en Thaïlande à être construit sur l'eau.
On peut s'yn rendre tous les jours à partir de 16 h 30 en navettes gratuites depuis le Pier 1 de Thaphan Thaksin.
Cette balade en bateau-navette offerte à l'heure du soleil couchant et pour pas un kopek, c'est déjà très très sympa...

20140215_180232

20140215_180617

En arrivant on découvre d'abord qu'Asiatique n'est ni un shopping mall, ni un quartier de restaurants et pubs variés, ni un centre de loisirs multiples, ni un lieu de show très en vogue, ni un lieu ou se produisent des artistes de rue.
Non c'est tout ça à la fois !

Assez inclassable donc.

On y trouve :

Une promenade qui aurait presque des allures de Pudong à Shanghai :

20140215_181641

Un mur d'escalade : 

20140215_181942

Des restaurants et des bars thai ou internationaux assez chics :

20140215_181758

20140215_192550

Des magnifiques objets d'art, vetements, accessoires etc...

20140215_191425

Des statues inattendues :

20140215_185844

Des petites bricoles a prix raisonnables, ici des savons :

20140215_191327

Mais aussi, de la cuisine de rue thai, des concerts de plein air de musiques variées et 2 des spectacles les plus appréciés à Bangkok :

- Le show Calypso (lady boy, transformistes)
- Un spectacle de boxe thai, la fameuse muay thai.


Acces à "Asiatique " :

Depuis le Pier 1 de Thaphan Thaksin, départs en bateau navette gratuites toutes les 20 mns à partir de 16h30 tous les jours.

Retour de la même façon à Thaphan Thaksin, départs toutes les 20 mns jusqu'à 23 h 30.

Posté par Sunhae à 07:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Les Klongs et la maison de l'artiste

A Bangkok, il existe un univers souvent insoupçonné du primo-arrivant qui lui, se précipite en général, faute de temps ou d'interet, comme un moteur V8 vers les temples majeurs et le Grand Palais en ignorant tout le reste...

Dans ce reste justement il y a les Klongs, et toute sa communauté qui vit la à fleur d'eau avec son rythme propre, ses codes et ses astreintes liés aux caprices du fleuve.
Si vous ne comptez pas de batelier parmi vos amis proches à Bangkok. la seule solution pour s'y rendre est de louer les services d'un professionnel possédant bateau long tail.

20140209_132313

C'est possible à toute heure diune, tous les jours et sans réservation en se rendant au Pier 1 sur la Chao Phraya, appelé aussi Central Pier ou Thaphan Thaksin (du nom de la station de skytrain qui lui est accolée).
Vous y trouverez un petit stand, juste à côté de la billetterie des départs en bateaux ferry.

Et c'est partit pour quelques heures de calme et de fraîcheur. Une vraie bulle d'oxygène après avoir mijoté un certain temps dans la frénésie des rues de Bangkok !

20140209_134131

20140209_134310

20140210_163955

20140210_164522

Ces ballades se payent à l'heure et par bateau. Pour 2 heures, comptez 2200 thb pour un bateau privé.

Personnellement, j'ai A-DO-RE.

On peut y observer des habitations de tous standards, de la cabane de taules sur pilotis à la belle demeure de style. Parfois juste accolée l'une à l'autre.
Toutes les devantures, modestes ou reflétant l'aisance des propriétaires, sont decorées et fleuries.
C'est toute une imbrication de maisons de poupées
ou de propriétés au style colonial de style étrangement vénitien par moment qui s'offre à vous.
Par endroits un café, une superette, un temple, une école, le tout intégralement posé sur l'eau.

Dans ces fameux klong se trouve aussi une curiosité, la fameuse maison de l'artiste, tenue par un amoureux des marionnettes anciennes. On ne peut pas y accéder directement par bateau et heureusement, car la maison ne pourrait pas contenir les hordes de touristes qui sillonnent les canaux tous les jours.

On peut s'y rendre par un chemin de terre derrière la maison sur pilotis et avec pas mal de ténacité.

Tous les jours, "l'artiste"y fait gratuitement des démonstrations de maniement de marionnettes pour les écoliers et les curieux.

La maison est reconnaissable à sa statue rouge :

20140209_134339

On l'oublie souvent, mais dans un passé relativement récent, tout Bangkok vivait sur l'eau. On s'y déplaçait exclusivement en bateau, les marchés étaient tous flottants, un peu comme dans une Venise asiatique.

Découvrir les klong, c'est comme parcourir ce Bangkok oublié d'autrefois, calmement sans stress ni polution. Un régal !

A ne pas manquer...

 

Posté par Sunhae à 08:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

La maison de Jim Thompson

 

Whaooouh la merveille ! C'est simple on s'est est pas encore remis...

En dehors des temples et du Grand Palais, s'il n'y avait qu'une visite à faire à Bangkok, pour moi ce serait celle-la.

Imaginez...

- Une immense propriété constituee de plusieurs maisons en bois de tek traditionnel et parsemée de jardins luxuriants et de points d'eau en plein centre de Bangkok.
Lesquels jardins eux mêmes décorés d'oeuvres d'art rarissimes.

20140222_101351

20140222_100659

20140222_095427

20140222_095702


- Des guides qui vous font faire la visite de la maison dans votre qlangue (français, chinois, japonais, anglais) toutes les heures.
Et Dieu sait que la frêle jeune fille qui prend en charge les francais est charmante, passionnante et pleine d'humour...(ceux qui s'y rendront et auront droit au passage de la télé des souris et des pots de chambre sauront de quoi je parle !).

20140222_102255


- Une maison remplie de préciosités en tous genres, objets insolites et art asiatique à son plus haut niveau d'esthetisme et d'ingéniosité.

- Une démonstration du filage de la soie avec de vrais vers, de vrais cocons, des vrais outils ancestraux.

20140222_100526

20140222_100534

20140222_095617

20140222_100454

- Un spectacle de danse thai.

Classical Thai dancing

 
- Une boutique d'articles en soie ou ne pas emmener les dépensières, (c'est la banqueroute assurée !)

- La possibilité d'être ramené en voiturette de Barbie (Si, Si !) à la station du skytrain le plus proche gratuitement après la visite.

Tout ça pour... 100 thb !!! (2.20 euros)

Le mystère :

Non seulement cette visite est passionnante mais elle révèle aussi le grand mystère qui plane encore autour du personnage de Jim Thompson.
Pour vous la faire courte, Jim Thompson était un architecte américain né en 1906. En 1946, en tant que membre de l'armée américaine, il fut envoyé at Bangkok pour diriger la rénovation d'un palace, le " Old oriental " qui devait être utilisé pour des séjours de riches occidentaux plus tard. De sorte on peut dire que sa rencontre avec la Thailande fut un hasard.
Thompson tomba tout de suite sous le charme de la Thailande et de ses habitants. Il se rendit compte aussi que ce pays avait un potentiel énorme encore peu connu à l'étranger, et ce dans bien des domaines.

Il décida de s'y établir et en 1948, et fonda la "Thai silk company" pour faire connaitre la soie thai, et la faire prospérer au delà de ses frontières. Selon ses volontés la compagnie appartenait majoritairement à des actionnaires thai et non pas à lui en nom propre ou à d'autres étrangers.
Ses talents artistiques lui permirent de créer lui même des motifs pour ses soieries qui eurent un succès foudroyant et immédiat. 
Sur le plan personnel il se mit à constituer une collection d'art qui est aujourd'hui inestimable, et dont une partie est visible dans sa maison.


Il devint immensément connu et respecté en Thaïlande mais aussi à l'international. Recu chez lui dans sa maison construite selon la tradition thaïe des personnalités aussi illustres que les Kennedy.
En 1967, pendant qu'il était en vacances en Malaisie dans les Cameron Highlands, il partit une après-midi faire une ballade dans la jungle.
Personne ne l'a jamais revu.
Bien des thèses ont circulé sur sa disparition, enlèvement, services secrets, rencontre avec des anthropophages.
Malgré les impressionnants moyens déployés pour au moins retrouver sa dépouille, on n'a jamais pu en savoir plus.
Auparavant les astrologues asiatiques l'auraient tous et à maintes reprises, mit en garde contre le grand danger qui l'attendait en 1967...


Accès à la maison de Jim Thompson :

La maison est située en face de National stadium. Le mieux est de s'y rendre en Skytrain : Arrêt National stadium
C'est ouvert tous les jours de 9 h à 17 h, avec la dernière visite guidée à 17 h (on ne peut pas visiter l'intérieur de la maison sans guide.)
Entrée : 100 thb

 

Posté par Sunhae à 09:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

09 mars 2014

L'ile de Ko Kred

Ko Kret (ou Ko Kret) est une petite île située à 20 kms au nord de Bangkok.
On met une heure à peu prés depuis le pier 1 de Thaphan Thaksin de Bangkok pour s'y rendre en bateau.

Cette île a une forme à peu près carrée, dont chaque côté mesure environ 2 kms.
Un chemin permet d'en faire le tour en 2 h.
Elle est peuplée par les descendants de la tribu des Mon qui s'y est installes lorsque cette tribu dominait le centre de la Thaïlande entre le 6 ème et le 10 ème siècle.
Cette tribu pratique un bouddhisme particulier et a conserve des traditions artistiques et culinaires distinctes. Parmi elles, la poterie, les plats à base de fleurs comestibles et les sucreries ou gâteaux de Ko Kret.
Très populaire parmi les thai l'île accueille peu de touristes étrangers en comparaison de tant d'autres îles touristiques en Thaïlande.

Face au port d'arrivée, ce majestueux Bouddha :

20140301_101146

Pas d'engins à moteur sur l'île et vraiment l'endroit est aussi charmant que relaxant.

20140301_104831

20140301_105408

20140301_110323

20140301_110806

20140301_110841

20140301_101425

20140301_101442

Un maître potier à l'étonnant savoir-faire :

20140301_123401

Le four qui permet de cuire les poteries :

20140301_112259

Un maître marionnettiste très sympathique qui réalise lui-même ses " monstres " en papier mâché.

20140301_104254

Les fameuses fleurs frites (hibiscus, iris etc...) c'est elles !!!
Elles se mangent dans une sauce un peu sucrée comme celle des rouleaux de printemps.
C'est bon et bien croustillant.

20140301_122239

Moules en forme de fleurs !

20140301_102054

Et les douceurs Mon de Ko Kret...
(chocolat, pate de coco, flan etc...)

20140301_103658

20140301_103718

Pour finir, la fabrique de bière de l'île ! La biere " chit " (de merde en anglais !), ca ne s'invente pas...

Malheureusement on a pas pu goûté. Le brasseur etait en rupture de stock ce jour-là.

20140301_112709

A Ko Kret le week-end, il y a aussi des spectacles gratuits pendant la journée...

20140301_120248

20140301_121425

Bref, on a adoré cette atmosphère hors du temps et le calme de cette petite île.
De plus les prix pratiques sont très inférieurs à ce que nous avons pu voir dans le reste de Bangkok...
Vraiment aucune raison de s'en priver...

 20140301_104906

 

Accès à Ko Kret :

Plusieurs possibilites :
- Prendre un express boat sur la Chao Phraya (ligne verte) depuis le pier 1 Thaphan Thaksin. Départ entre 6h15 et 8 h, toutes  toutes les 20 mns
(retour entre 15h30 et 18 h). Tous les jours sauf dimanche. Prix : 20 thb par personne

- Ou y aller avec une excursion privée à partir du même endroit. Prix à envisager pour une demie-journée : 3500 thb/bateau.

 

Posté par Sunhae à 07:56 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Erawan shrine

Erawan est un lieu sacré.

Un sanctuaire hindhu brahmanique dans le centre de Bankok, situé dans un quartier huppé de grands hôtels internationaux et de shoppings malls.

A tout moment de la journée on peut y assister à de courts spectacles de danse et de musique traditionnelle, pendant que des croyants viennent y déposer des offrandes de fleurs, d'argent ou de fruit.

20140222_114756

20140222_114817

Erawan Shrine, Bangkok (ศาลพระพรหม)

 

Acces au sanctuaire d'Erawan :

Il est situé juste en face du Grand Hyatt Erawan hotel, at l'angle des rues Ploenchit et Ratchadamri.

L'arret skytrain le plus proche (à 200 mètres) est Chidlom

Horaires des spectacles et des dévotions : de 6 h à minuit tous les jours.

Posté par Sunhae à 09:12 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Le musee national

A prendre en considération d'entree lorsqu'on envisage de visiter le musée national de Bangkok...
Il est immense !
A moins de prévoir une demie journée minimum pour visiter toutes ses galeries reparties j'ai compte, dans 6 bâtiments différents) sans compter les dépendances et les salles de restauration, il ne faut pas espérer faire autre chose que du survol.
Donc on en a pour son argent si on peut dire, surtout que ce musée a la réputation d'être le plus riche d'Asie du sud-est.
Autre avantage, tout est traduit en anglais, ce qui est toujours un plus.

Mais laissons parler les photos...

20140219_130419

20140219_131800

20140219_135253

20140219_140038

20140219_140628

20140219_145729

20140219_140209

 

Acces au musee national :

 

 

Posté par Sunhae à 09:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]